>
Vous êtes ici:
  1. Page d'accueil
  2. Ravageurs & Maladies
  3. Psylle du poirier

Psylle du poirier

Le psylle commun du poirier (Psylla pyri) est un des ravageurs les plus importants en vergers de poires où il peut causer des pertes économiques considérables.

Dégâts

  • Lorsque les psylles du poirier deviennent actifs au printemps, ils se nourrissent d'abord de jeunes feuilles et de fleurs

  • En été, ils se nourrissent principalement de nouvelles pousses

  • Les dégâts de nutrition directe, comme l'inhibition de la croissance et la malformation des feuilles, sont moins importants que les dégâts secondaires causés par l'excrétion de miellat

  • La fumagine se développant sur le miellat noircit les fruits et les branches, ce qui est un cauchemar pour de nombreux producteurs de poires

  • Les psylles transmettent des virus et affaiblissent les bourgeons fruitiers de la saison suivante. affectant non seulement la récolte de l'année courante, mais aussi celle de la saison suivante

Description et cycle de vie

Le psylle commun du poirier hiberne au stade adulte. Ce petit ravageur devient actif tôt dans la saison. Dès que les températures moyennes dépassent 10°C pendant 2 jours, la reproduction a lieu et le psylle commence à pondre ses œufs. Cela se passe généralement au printemps. A la mi-printemps, les premiers stades larvaires sont présents dans la culture. Il y a 5 stades larvaires et tous les ans, 3 à 4 générations du psylle du poirier se développent dans la culture. Le climat joue un rôle important dans le taux de développement. A une température moyenne de 10°C, le psylle du poirier complète son cycle de vie en presque 100 jours. A une température moyenne de 23°C, le développement prend seulement un mois.

Les œufs sont longs de 0,3 mm et passent successivement du blanc au jaune puis à l'orange. Les larves sont de couleur rouge orange à brun noir, les plus âgées deviennent moins mobiles et sécrètent plus de miellat. Après le 5ème stade larvaire, le psylle perd sa peau pour former un adulte ailé long de 3 mm et de couleur brun noir.

Un insecte à surveiller dès les premiers rayons du soleil.

Facilitons les choses pour vous

Nous pouvons vous offrir des conseils plus pertinents, si vous nous faites savoir où vous êtes et quelle langue vous préférez. Merci!


P.S. : Vous n'avez à faire ceci qu'une seule fois (permettant des cookies a mémoriser vos préférences).