>

Surveillez les thrips et aleurodes à chaque instant

19/03/2021 - Les aleurodes et les thrips sont des ravageurs majeurs et très répandus dans de nombreuses cultures maraîchères, ornementales et de plein champ. Parmi les espèces-clés, on compte l’aleurode du tabac, Bemisia tabaci, l’aleurode des serres Trialeurodes vaporariorum, le thrips du tabac, Thrips tabaci ou encore le thrips californien Frankliniella occidentalis. Capables de causer des dégâts importants, ces ravageurs peuvent se nourrir directement sur les plantes en réduisant leur qualité, transmettre des virus de grande importance économique ou encore produire du miellat sur lequel se développe de la fumagine.

Management de la Résistance

« Les programmes de management de la résistance qui sont basés strictement sur des produits phytosanitaires d’origine chimique peuvent induire l’apparition de ravageurs résistants aux principales classes d’insecticides, créant ainsi des difficultés dans la plupart des systèmes de culture », explique Kenan Kütük, spécialiste de la pollinisation et la lutte intégrée pour Biobest pour le Moyen-Orient et l’Asie Centrale. « Cependant, les stratégies de lutte qui ont recours à la lutte intégrée sont plus efficaces et constituent souvent la clé d’un contrôle réussi ».

« Un bon suivi et dépistage des ravageurs est vital pour le succès de ces stratégies de lutte intégrée. Des programmes de suivi et dépistage sur le long terme sont fortement recommandés car ils peuvent contribuer de manière significative au succès des programmes de gestion de la résistance mis en œuvre. »

« Afin d’optimiser la lutte, nous vous recommandons d’archiver les données de suivi et de surveillance de ces ravageurs, mais aussi des auxiliaires associés – afin de nous permettre de vous fournir des solutions ajustées et personnalisées. »

Un dépistage rapide et précis

Afin d’accompagner dans ces démarches, en 2020 Biobest a introduit sur le marché son application Crop-Scanner. « Cette application porte l’efficacité de la surveillance à un autre niveau » précise Kenan. « Conçue pour être utilisée par les producteurs et leurs employés pendant qu’ils effectuent le suivi de la culture dans la serre, notre application rend possible un suivi et enregistrement rapide pour les producteurs, ce qui permet d’améliorer la performance globale des stratégies de lutte intégrée mises en place. »

Outil de support inestimable de la lutte intégrée, Crop-Scanner accompagne sur tous les aspects : de la détection des ravageurs à la génération des rapports mais également depuis l’échange de conseils jusqu’à l’intervention programmée à temps. Crop-Scanner fonctionne sur les smartphones et tablettes et permet de se connecter sur un portail Internet. Toutes les observations sont enregistrées, centralisées et archivées. Les producteurs et leurs conseillers peuvent analyser ces données en temps réel pour suivre de près l’apparition de foyers de ravageurs et mettre en place les stratégies de biocontrôle appropriées.

Le conseil peut être personnalisé à distance afin de s’adapter à la situation exacte dans la serre explique Kenan. « Notre application apporte une amélioration significative sur le marché du conseil sur-mesure en lutte intégrée ».

Des pièges pour le suivi

Les panneaux jaunes englués sont largement utilisés dans les cultures maraîchères et ornementales dans le monde entier afin de suivre les populations de nombreux ravageurs tels que les pucerons, aleurodes ou encore adultes de mouche mineuse. Les panneaux bleus quant à eux sont utilisés pour cibler plus spécifiquement d’autres ravageurs tels que les thrips, sciarides, myrides et mouches des rivages (Scatella).

« Notre gamme de panneaux se décline en colle humide (Bug-Scan®) et en colle sèche (Bug-Scan® Dry) et Biobest propose également des rouleaux englués, les Bug-Scan® Rolls. Ces rouleaux sont fabriqués à partir de plastique recyclé et enduits de colle adaptée pour le piégeage des ravageurs sur les deux côtés. Disponibles en jaune et bleu, Bug-Scan® Rolls existent en différentes largeurs.

Un suivi efficace

Afin de suivre efficacement la culture, Kenan recommande que l’ensemble des panneaux Bug-Scan® soit inspecté chaque semaine et que le nombre de chaque ravageur soit noté et enregistré. « Pour constituer une représentation de la situation réelle dans la serre – et identifier les changements de la pression en ravageurs – ces données doivent être enregistrées individuellement pour chacun des panneaux », explique-t-il.

« Si la population de ravageurs augmente, c’est le signe qu’il est peut-être nécessaire de rajouter des auxiliaires. Il est important de garder à l’esprit que lorsque les températures augmentent, la pression en ravageurs peut augmenter rapidement également. »

Facilitons les choses pour vous

Nous pouvons vous offrir des conseils plus pertinents, si vous nous faites savoir où vous êtes et quelle langue vous préférez. Merci!


P.S. : Vous n'avez à faire ceci qu'une seule fois (permettant des cookies a mémoriser vos préférences).