>

Conseil - Lutte biologique en fraisier : Donnez la force de combat à une armée de swirskii

En mai et juin, les producteurs pourraient faire face à une infestation de thrips. La libération préventive de l’acarien prédateur Amblyseius swirskii combinée avec Nutrimite™ est une réponse efficace.

“Les producteurs de variétés remontantes de fraises feraient bien de garder à l’esprit que la fin du printemps et le début de l’été sont les périodes idéales d’infestation des thrips en (plein) champs. Le pic est généralement observé aux alentours de la fin mai/début juin”, dit Julien Mourrut-Salesse, directeur des spécialistes en lutte intégrée et pollinisation.

Une attaque rapide et massive du ravageur exige une réponse efficace. En fraisier, l’acarien prédateur Amblyseius swirskii est un auxiliaire fiable. Lorsque les thrips sont déjà présents sur les plantes et sur les fruits, A. swirskii recherche activement les thrips sur les fleurs, sur les feuilles et sur les fruits. Mais l’acarien swirskii est aussi extrêmement utile en l’absence de thrips. Grâce à l’application de Nutrimite™, le complément alimentaire 100 % naturel de Biobest fait d’une sélection spéciale de pollen, les producteurs peuvent donner la force de combat à leur armée de swirskii avant que le ravageur n’arrive.

“Nutrimite™ contribue significativement au succès de l’installation préventive de swirskii en fraisier. Nous avons observé un niveau de population double comparé à une situation sans source de nourriture alternative”, dit Julien. “Cette stratégie est très efficace notamment contre les thrips qui apparaissent sur les fruits. En outre, une bonne population de swirskii aide également à contrôler les tétranyques et les aleurodes, d’autres ravageurs importants en fraisier.”

En pratique, Julien recommande typiquement un sachet de swirskii tous les deux mètres (linéaires) de fraisiers. L’application de Nutrimite™ tous les 15 jours assurera une bonne installation des acariens. Dans certains cas, une seconde introduction de swirskii peut être utile.

En plus des thrips, des tétranyques et des aleurodes, les producteurs de fraises peuvent également avoir à faire face à des attaques de pucerons. Julien : ”Pour une lutte biologique efficace contre les pucerons, Biobest recommande une stratégie préventive basée sur l’Aphi-Mix-System, un ‘mélange’ de quatre espèces de guêpes parasites (Aphidius colemani, Aphidius ervi, Aphidius matricariae et Aphelinus abdominalis) et l’Aphidoletes-System, contenant la cécidomyie prédatrice Aphidoletes aphidimyza. L’Aphi-Mix peut être appliqué lorsque les températures sont supérieures à 12°C, en ajoutant Aphidoletes à partir du moment où les températures minimales restent au-dessus de 16°C. Enfin, en cas d’infestation de pucerons, la cécidomyie prédatrice et la chrysope verte Chrysoperla carnea peuvent être utilisés de manière curative.”

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lise Verachtert (lise.verachtert@biobest.be).

Facilitons les choses pour vous

Nous pouvons vous offrir des conseils plus pertinents, si vous nous faites savoir où vous êtes et quelle langue vous préférez. Merci!


P.S. : Vous n'avez à faire ceci qu'une seule fois (permettant des cookies a mémoriser vos préférences).