>

Aubergine & Concombre: prenez garde à l’araignée rouge!

Avec l’arrivée du temps printanier chaud et sec, l’araignée rouge fait son entrée dans les serres des cultivateurs d'aubergines et de concombres. Une surveillance adéquate est indispensable, éventuellement suivie de l'introduction de l’acarien prédateur Phytoseiulus persimilis.

En cette période de l’année, les cultivateurs belges et néerlandais d'aubergines et de concombres contrôleront de préférence leurs plantes chaque semaine pour détecter la présence d’araignées rouges. "Maintenant qu’il fait plus chaud, l’araignée rouge peut resurgir à tout moment dans les cultures protégées", affirme Bart Elseviers, conseiller technique chez Biobest Belgium. "Dès qu'ils ont découvert une invasion d’araignées rouges sur leurs plantes, nous recommandons aux cultivateurs de surveiller systématiquement le développement de leur population."

Un prédateur efficace de l’araignée rouge est l’acarien Phytoseiulus persimilis, appelé aussi souvent "Phyto" par les cultivateurs. "Cet auxiliaire des cultures a principalement une action curative", indique Bart. "Son introduction n’a de sens que lorsque la première araignée rouge est détectée." En moyenne, Biobest  recommande une dose de 20 insectes par mètre carré dans la zone (ou la rangée) où le foyer d’araignées rouges a été découvert.

Une surveillance précise et régulière des invasions est toutefois difficile si les serres couvrent de plus grandes surfaces, à savoir plus de 5 hectares. "C’est pour cela que je donne aux cultivateurs cette règle pratique: s'ils ont trouvé l’araignée rouge à au moins quatre endroits différents de leur serre, il est préférable d'introduire les acariens prédateurs partout. Dans ce cas la dose peut toutefois être revue à la baisse: entre 10 et 15 individus par mètre carré", déclare Bart.

Bart: "Le persimilis est disponible en tubes de 2 000, 10 000 ou 25 000 individus. Les prédateurs doivent être éparpillés sur le sommet des plantes, le plus haut possible donc. Ils empêchent ainsi que l'araignée ne se propage le long de la tige des plantes."

Facilitons les choses pour vous

Nous pouvons vous offrir des conseils plus pertinents, si vous nous faites savoir où vous êtes et quelle langue vous préférez. Merci!


P.S. : Vous n'avez à faire ceci qu'une seule fois (permettant des cookies a mémoriser vos préférences).